Idees pour isoler le sol dans les batiments anciens.

astuces, bricolage

Les planchers non isolés sont un problème majeur, surtout dans les bâtiments anciens. Premièrement, en raison des coûts de chauffage : un sol non isolé reposant directement sur le sol, sur des dalles ou sur une cave peut entraîner la perte d’un quart de l’énergie thermique – des coûts inutiles associés à une pollution inutile de l’environnement et du climat.

Deuxièmement, pour le confort : presque toute l’année, le sol est froid sous les pieds et si, en plus, des courants d’air s’infiltrent par les joints des planches ou du parquet, même un chauffage plus puissant ne permet pas de lutter contre cette sensation d’inconfort. Car l’air chaud monte, le froid reste au niveau du sol. Et si l’on a froid aux pieds, on augmente encore le chauffage et on ne se sent toujours pas vraiment à l’aise.

Pourquoi isoler son sol ?

En installant ultérieurement une isolation de sol, vous pouvez améliorer le confort d’habitation, le climat intérieur et l’efficacité énergétique du bâtiment. 

En hiver surtout, une grande quantité de chaleur précieuse est perdue par le sol. L’isolation du sol réduit les pertes de chaleur.

Dans les bâtiments plus anciens, les revêtements de sol sont peu ou pas isolés. Sous la moquette ou le sol en PVC, par exemple, on ne trouve souvent que les planches posées – il n’y a pas d’isolation du sol. Et même sous le lattage des sols, on ne trouve généralement que le plafond brut non isolé. L’effet : la chaleur peut s’échapper presque sans obstacle par le sol, la pièce n’est pas suffisamment chauffée et les coûts énergétiques augmentent.

Si le sol est au contraire équipé d’une bonne isolation, la chaleur reste exactement là où elle doit être : dans ton logement. C’est non seulement meilleur pour le climat intérieur, mais cela permet aussi de réduire les frais de chauffage.

Isoler le sol, comment faire ?

Étape 1 : éliminer les irrégularités

Commence par nettoyer le plafond brut. Il doit être propre et sans irrégularités. Travaille ici avec un burin ou une spatule jusqu’à ce que tout soit lisse et plat. La surface est-elle rugueuse avec des irrégularités de plus de 2 mm à 3 mm ? Dans ce cas, une masse d’égalisation vous aidera. Applique-la sur toute la surface, lisse-la et laisse-la bien sécher ou durcir.

Étape 2 : poser l’isolation

Déroule ensuite le film de séparation pour que les matériaux puissent se dilater à des degrés différents. Sur les murs, vous veillerez à ce que les panneaux OSB ne se touchent pas avec des bandes de bordure. Sinon, le bruit pourrait se propager par la suite. Vous devez absolument respecter un écart d’au moins 10 mm par rapport au mur. Vous posez ensuite les panneaux isolants en les décalant les uns par rapport aux autres. Le décalage est important, car ils sont ainsi plus stables.

Étape 3 : coller l’isolation du sol

Colle les joints avec du ruban aluminium autocollant et étanche à la vapeur. Ensuite, on passe à la colle. Applique-la et tape ensuite les panneaux les uns dans les autres. Si des bandes de bordure dépassent, coupe-les. Pose ensuite une plinthe ou un joint en caoutchouc par-dessus.

Contactez-nous

Des Experts À Votre Service

Réactivité
Qualité

TOUS LES CONSEILS POUR VOS TRAVAUX

Nos experts sont à votre écoute pour toutes suggestions et répondre à vos questions. Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question avec nos articles, pas de panique, nous sommes là pour vous aider !

Posez vos questions !

    Ensemble, bâtissons de belles choses

    Expert dans le domaine du BTP et travaux en tout genre, nos expert vous proposent des articles de manières régulières afin de vous aider et vous accompagnez dans vos projets.

    Besoin d'un coup de pouce ?

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

    Alors, des questions ? Contactez-nous !